07 49 95 15 30
131 bd Pereire, 75017 Paris
Décrire mon projet
Votre projet immobilier en 2 clics
MENU

Vallée Sud Grand Paris

Habiter et Investir dans Vallée Sud Grand Paris

Allant du Nord jusqu’au Sud entre l’Essonne et la capitale, la vallée Sud Grand Paris est ainsi verte et homogène. L’entrée en scène du métro se montre comme une bonne occasion pour les élus du fonctionnement communautaire, qui ont la charge de la réussite de l’agrégation pour obtenir un regard cohérent de son développement.

Le projet s’annonce assez difficile, mais pas injouable. Il est vrai que les Hauts-de-Seine commencent avec un désavantage dut a son hétérogénéité constituée de villes à grande densité d’habitats sociaux, à l'exemple de Bagneux et Malakoff, ou encore les emplacements plus résidentiels comme Sceaux et Bourg-la-Reine, et sans oublier les espaces avec des enjeux plus économiques qui de manière naturelle s’installent près de Paris, malgré qu'Anthony contient bon nombre de parcs tertiaires. Le président de la chambre de commerce et de l’industrie des Hauts-de-Seine, Jean-Yves précise : « L’enjeu du nouvel ensemble territorial sera de voir comment ses diverses composantes s’agrègent ». La zone montre pourtant des atouts tels que son réseau d’infrastructures de transport.

En plus de l’autoroute A86 maintenant terminée, l’espace est desservi par deux lignes de tram (T6 et T10) sans oublier la future ligne 15 du projet Grand Paris Express (GPE) desservi par plusieurs gares : Montrouge et Bagneux qui est sujet à un grand programme immobilier pour la ZAC Victor Hugo. Ce projet prévoit 27 400 m² d’habitations, contenant 20% de logements sociaux, ainsi que 5600 m² de commerces et un parcage de plus de 500 places.

Une troisième gare se trouvant à l’intersection d’Issy-les-Moulineaux, Vanves et Clamart, et qui se situera sous la gare de Clamart. La commune compte aussi se servir de l’installation du GPE afin de changer une lande de 2,5 ha, à l’abandon depuis une trentaine d’années, pour en faire un quartier résidentiel. Une école, 300 logements, une crèche, un centre de coworking, et pleins de commerces seront lancés dans un programme d’ici la fin de l’année.

Des projets autour d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunautaire

Le maire de Clamart et aussi président de la Vallée sud Grand Paris, voudrait garder intactes les zones pavillonnaires en affirmant que « c’est la marque du territoire ». Pour cela il met en avant la reconstruction de friches industrielles et de terrains délaissés, qui bordent en grande partie la départementale 906 directions Châtillon, Malakoff et Clamart. Le plan local d’urbanisme intercommunautaire (PLUI) permettra une bonne cohésion entre tous les projets des communes participantes. « L’un des objectifs des établissements publics territoriaux (EPT) est d’accélérer le développement économique, rappelle Jean-Didier Berger, nous allons aider les villes à mener à bien leurs grands projets pour accueillir des entreprises et nous assurer que leur PLU prévoit suffisamment de zones pour développer des projets intéressants. De notre côté, nous devons nous faire connaître des investisseurs. »

Il est hors de question de refaire comme d’antan et de tout diviser en deux parties : bureaux et logements. « Nous souhaitons rechercher la mixité sociale et fonctionnelle », nous fait part le président. Clamart prévoit de créer la ZAC du panorama qui s’étendra sur 13,5 hectares, sur le site actuellement pris par EDF, jusqu’à la redistribution d’une partie de sa fonction de recherche sur le plateau de Saclay. Le programme compte installer des bureaux, des équipements publics et jusqu’à 2 000 logements. Pour EDF ils garderont un grand nombre d’employés sur le site, ils y construiront pour cela 10 000 m² de nouveaux bureaux.

Fontenay-aux-Roses est sur le point de commencer son projet de Bio cluster (plus de 6 millions d’euros dont 2 du Feder), tandis que Châtillon inaugure son grand Ecocampus d’Orange ou on prévoit y faire travailler plus de 3 000 personnes. Le bio cluster d’environ 4 000 m² pourrait recevoir des PME émergentes ainsi que des start-ups du domaine des biotechnologies et de thérapie génique en phase d’incubation, pour collaborer avec le commissariat à l'énergie atomique ou l’INSERM. Pour Jean-Yves Durance, le développement du plateau de Saclay et l’avènement du métro express, seraient à terme, un agent d’innovation et un élément bénéfique pour la Vallée Sud Grand Paris.

Environnement

Transport

Immobilier

Commerce

Education

Sécurité

Loisir

Numérique

Fiscalité

Emploi

Santé

Population

Formulaire de contact :

Le Grand Paris et ses 12 territoires