07 49 95 15 30
131 bd Pereire, 75017 Paris
Décrire mon projet
Votre projet immobilier en 2 clics
MENU

Le BlogInvestir avec la loi Malraux dans le Grand Paris

Investir avec la loi Malraux dans le Grand Paris

A Paris, il est conseillé d’investir avec la loi Malraux. Cette méthode offre aux investisseurs la jouissance de plusieurs avantages non négligeables.

Quels sont les avantages de l’investissement à Paris avec la loi Malraux ?

La loi Malraux est une loi qui est très avantageuse pour les investisseurs, notamment à Paris où il est possible de trouver plusieurs immeubles anciens dans des zones sauvegardées. Par conséquent, il est important de rappeler que le but principal de la loi Malraux à Paris est d'encourager la restauration et la réhabilitation de ces bâtiments anciens qui peuvent ajouter plus de valeur à la ville et à son histoire.


investir-loi-malraux-immobilier-neuf-grand-paris-défiscalisation

Bien entendu, il ne faut pas perdre de vue que, pour les investisseurs, le dispositif présente de nombreux avantages, tels que :

  • Des avantages fiscaux;
  • Il n'y a pas de plafond des niches fiscales;
  • Impôt sur le revenu foncier déduction faite des dépenses de construction, etc.

La loi Malraux à Paris possède un avantage fiscal, c’est d’ailleurs ce qui motive un grand nombre d’investisseurs. Le dispositif Malraux 2022 donne droit à une réduction d’impôt calculée sur le montant des travaux de restauration engagés par le contribuable à hauteur de :

  • 30% pour les immeubles situés dans un Site Patrimonial Remarquable avec PSMV (plan de sauvegarde et de mise en valeur) approuvé, les quartiers anciens dégradés et les anciens secteurs sauvegardés ;
  • 22% pour les immeubles situés dans un Site Patrimonial Remarquable avec plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine approuvé ou dont le programme de restauration a été déclaré d’utilité publique.

Le montant des travaux pour le calcul de la réduction d’impôt en loi Malraux 2022 est plafonné à 400 000€ pendant 4 années consécutives.

Nous contacter Revenir au sommaire